Matthias Wirz

Matthias Wirz est frère de la Communauté de Bose (Italie). Membre réformé, originaire du canton de Vaud, de ce monastère œcuménique, il s'y occupe notamment de l'accueil des hôtes et de traduction. Il a notamment traduit le livre d’Enzo Bianchi, La violence et Dieu (Cabédita 2015) dont ses propos s’inspireront.

 

La violence et Dieu
Le christianisme est une religion de l’amour. Vision édulcorée ? En réalité la foi prend pleinement en compte la violence et le mal. Dans bien des textes bibliques, que l’on approche rarement d’ordinaire, certaines images violentes heurtent notre sensibilité et nous mettent dans l’embarras. Mais la violence qu’ils expriment constitue un cri de douleur, une invocation, qui se transforme en invective. Dans la prière, les victimes innocentes adressent au Dieu juste et bon leur cri face au mal qu’elles subissent. La Bible est témoin de cette expérience fondamentalement humaine, et la livre sans euphémisme, afin de lui donner un sens et une espérance.