Maud Mabillard

Maud Mabillard est tombée dans la Russie à 16 ans, et n’en est toujours pas ressortie ; elle vit d’ailleurs à Moscou depuis plus de dix ans. Elle a traduit, entre autres, du théâtre (Terrorisme des frères Presniakov, en collaboration avec F. Gex), des textes de Boris Poplavski, des lettres de Karamzine, et pour Noir sur Blanc : des livres de Nicolas Bokov (La Conversion, 2003 ; La Zone de réponse, 2003 ; Opération betterave, 2010), Nadia Guerman (Les Enfants de Rogojine, 2012), Roman Sentchine (Les Eltychev, 2013 ; La Zone d’inondation, 2016), Gouzel Iakhina (Zouleikha ouvre les yeux, 2017). Elle est l’auteur d’une biographie de la socialiste révolutionnaire maximaliste Natalia Klimova, La Fleur rouge, parue aux Éditions Noir sur Blanc en 2007.

 

(Photo © Wiktoria Bosc)