Michel Onfray

Michel Onfray est né le 1er janvier 1959 à Argentan, dans l’Orne, où il habite toujours. Il a publié plus d’une soixantaine de livres dans une trentaine de langues. Après avoir enseigné vingt ans la philosophie dans l’éducation nationale, il démissionne en 2002 pour créer une Université Populaire à Caen (Calvados) dans laquelle il enseigne bénévolement une contre histoire de la philosophie. Il a créé une Université Populaire du goût à Argentan. Il va créer une Université Populaire du Théâtre.

Dans La raison des sortilèges (Editions Autrement, 2013), Michel Onfray nous fait partager sa passion pour la musique. Ses premières expériences, ses rendez-vous manqués, son éducation musicale en autodidacte, les oeuvres et les compositeurs qui le touchent, mais également sa vision de la musique et de ses liens avec la philosophie. Il nous convie à un voyage en musique, tentant de saisir la « raison des sortilèges ».

Que dit la musique? Dit-elle seulement quelque chose ? Pourquoi y sommes-nous sensibles? Pourquoi sommes-nous émus ou énervés par le son d’un violoncelle ou d’une flûte ? Y aurait-il, au-delà du goût, une part d’explication neuronale? Quelle est la place du silence en musique? Et de la voix ? Convoquant les philosophes ayant tenté une approche de la vérité musicale – Schopenhauer, Nietzsche ou encore Jankélévitch – Michel Onfray s’exerce à répondre à ces questions. Au fil de ses réflexions, nous croisons la route de plus d’une centaine de compositeurs à travers les siècles : Bach, Wagner, Berlioz, Varèse, ou encore Debussy.