Nathalie Maillard

Née en 1973, Nathalie Maillard est spécialiste de philosophie morale et d’éthique appliquée. Diplômée de l’Université de Genève et Docteure en philosophie de l’Université de Lausanne, elle a poursuivi ses recherches en tant que boursière du Fonds national suisse au CNRS à Paris puis au Centre de recherche en éthique de l’Université de Montréal. Elle enseigne actuellement la philosophie et l’éthique à Genève. Elle est l’auteur des deux ouvrages suivants : La vulnérabilité. Une nouvelle catégorie morale ? (2011) et Faut-il être minimaliste en éthique ? La libéralisme, la morale et le rapport à soi (2014).

Faut-il exclure les questions concernant les pratiques sexuelles ou le suicide, du domaine de la morale au motif qu’elles ne causent pas de torts à autrui ? A l’heure où ces questions font retour sur l’agenda politique, ce type d’interrogations est plus que jamais à l’ordre du jour. Avec Ruwen Ogien, Nathalie Maillard plaide pour limiter strictement le domaine régi par les normes juridiques aux torts faits à autrui. Mais elle conteste qu’il faille exclure ces questions du champ de la réflexion morale. Une clarification bienvenue et nécessaire dans les débats actuels.

(Photo © Nicolas Lieber)