Nilda Fernandez

Né à Barcelone en 1957, Nilda Fernandez, auteur-compositeur-interprète franco-espagnol, connaît le succès en 1991 avec « Madrid, Madrid», «Nos fiançailles» et «Mes yeux dans ton regard». Les Victoires de la musique le couronnent « meilleur espoir masculin. La même année, son album reçoit le grand prix de l’Académie Charles-Cros. Depuis, le chanteur a quitté les autoroutes de la notoriété pour déployer sa palette artistique et affirmer son identité d’hidalgo voyageur, toujours engagé dans son art. Il est l’auteur de Ça repart pour un soliloque, roman (Stock, 1995) et Les Chants du monde – carnet de notes (Presses de la Renaissance, 2007).

 

Conte des 1001 vies (l’Archipel)

D’une parole poétique, authentique et lyrique, à l’image de ses chansons, Nilda Fernandez fait surgir dans ces récits – comme autant de flashs dessinant une autobiographie - les rivages de son enfance, son installation en France à 6 ans, ses premiers pas sur scène, l’arrivée du succès, puis son désir de se maintenir à l’écart du show-business pour donner « chant » libre à sa création.

Il évoque ses rencontres avec ses « frères d’âme » (Ferré, Moustaki, Nougaro), ses émotions, ses joies, ses doutes et son indignation face à une société qui fabrique des stars et des consommateurs désarmés.

Ce livre se veut l’autoportrait d’un artiste aux multiples facettes, doublé d’un humain pur et « fou d’indépendance», qui a toujours refusé de se soumettre aux lois commerciales pour faire de sa vie une œuvre d’art.

 

(Photo © D.R)