Niña Weijers

Présence durant l'édition :

2021

Née en 1987, Niña Weijers a connu un succès international avec son premier roman, Les Conséquences (Actes Sud, 2017, prix Anton Wachter du premier roman). Elle vit et travaille à Amsterdam. Elle écrit pour l’hebdomadaire De Groene Amsterdammer et est rédactrice en chef de la revue littéraire De Gids.

 

chambres antichambres (Chambon)

Une jeune femme dans son bain s’immerge volontairement et ne sort le visage de l’eau qu’au dernier moment. Veut-elle disparaître, ou au contraire se dévoiler à nos yeux dans sa nudité ? Elle a une trentaine d’années, a publié un premier roman dont le succès l’a prise au dépourvu. Elle essaie d’en écrire un second, mais l’inspiration la fuit. À moins qu’elle-même ne fuie l’écriture en installant le désordre dans sa vie : elle quitte Amsterdam pour retrouver l’île des Antilles où elle a grandi, elle quitte l’homme qu’elle aimait pour se jeter dans une relation tumultueuse avec une autre femme, elle part pour de banales vacances d’hiver dans les Alpes et se perd dans le brouillard et la neige… Mais attention, nous dit l’autrice, ceci n’est pas un roman ! D’étranges contradictions se glissent dans le récit des aventures tragicomiques de celle qui est tantôt présentée comme « la femme » et tantôt s’adresse à nous sous le masque du « je ». Est-ce bien la même personne ? Que savons-nous de cette femme ? Pour Niña Weijers, la connaissance de la réalité, à commencer par celle de soi, est sujette à caution. Refusant la cohérence illusoire d’un personnage et d’une chronologie, elle nous offre un kaléidoscope de récits sans hiérarchie ni raccords. Nous allons de l’un à l’autre comme d’une antichambre à une chambre – à condition de donner à ces mots les mêmes valeurs antagonistes qu’à matière et antimatière. Le premier étonnement passé, nous nous laissons séduire par cette brassée de mini-romans qu’on nous lance avec une généreuse nonchalance. Et, sensibles au caractère intime, existentiel, de ces récits, nous soupçonnons que l’auteure a eu besoin de nous tenir à distance pour mieux se livrer à notre regard. Avec une franchise désarmante, avec courage et audace, dans la vérité de la jeune femme qui sort du bain.

 

(Photo © Iris Duvekrot)