Olivier Truc

Olivier Truc est né à Dax. Journaliste, il vit à Stockholm depuis 1994. Spécialiste des pays nordiques et baltes, il est aussi documentariste. Il est l’auteur du Dernier Lapon, pour lequel il a reçu entre autres le prix des lecteurs Quais du Polar et le prix Mystère de la critique, du Détroit du Loup et de La Montagne rouge, une série de polars inspirés de la Laponie qu’il connaît bien, et en particulier de la police des rennes.

 

Le cartographe des Indes boréales (Métailié)

Jack London en Laponie : un époustouflant roman d’aventures.

Stockholm, 1628. Alors que le magnifique Vasa s’enfonce dans les eaux sombres du Mälaren, Izko est témoin d’une scène étrange : un homme est tué, une femme en fuite met au monde un enfant. C’est Izko qui le sauve de la noyade. Elle fait un geste. Malédiction ou prémonition ? Toute sa vie il cherchera à retrouver cette Vierge verte et son enfant. Comme tous les jeunes Basques, Izko rêvait de chasse à la baleine dans les eaux glacées des confins du monde sur les pas de son père, un harponneur de légende. Mais une force mystérieuse a changé le cours de son destin, le vouant au service de Dieu et du roi : il sera espion de Richelieu.

Après avoir étudié l’art de la cartographie à Lisbonne et Stockholm, Izko part explorer les Indes boréales, où les Suédois espèrent bien trouver des mines d’argent pour financer leurs guerres, convertir les Lapons par la force et les réduire en esclavage, avec l’aide d’une poignée de pasteurs fanatiques.

Tenu par un terrible chantage, Izko devra frôler mille morts, endurer le cachot, la torture, pour découvrir le secret de ses parents, sonder sa propre culpabilité, et enfin choisir son camp, aux côtés des Lapons fiers et rebelles et d’une femme qui l’a toujours aimé.

De l’austère Stockholm à la mystérieuse Laponie, de la forteresse mythique de Sagres aux tavernes de Göteborg, de la bouillonnante Amsterdam à la cité maudite de Piteå, ce héros courageux et attachant nous fait traverser mille fois l’Europe des guerres de religion et de l’inquisition. On embarque sans hésiter quitte à aller s’abîmer les yeux dans la nuit polaire.

 

(Photo © Peter Knuston)

Retrouvez l'auteur en dédicaces : Tente du Débarcadère - Place n°51