Pascal Broulis

Né le 3 avril 1965 à Sainte-Croix. Marié, un fils. Première élection (législatif communal) à 20 ans. Plus jeune député du canton à 25 ans. Préside la Commission des finances. Entre au Conseil d’Etat vaudois en 2002, réélu en 2007 avec 58% des voix (meilleur score du canton). Nommé président par ses pairs pour les cinq années de la législature. En automne 2002, il prépare sa candidature au Conseil d’Etat vaudois. La Banque cantonale (BCV), où il a fait une rapide carrière, lui offre au même moment un siège à sa direction générale. La chose publique l’attire trop pour qu’il y renonce. Ce sera la politique, avec passion. Pascal Broulis a vu Sainte-Croix, frappée par la crise des années 70, perdre la moitié de ses habitants. Il en garde une certitude - « Sans prospérité, rien n’est possible» - et une méthode : « convaincre pour avancer ». L’économie est au cœur de ses préoccupations, comme le dialogue avec toutes les forces politiques et avec les citoyens. Vulgarisateur, il a résumé en 2006 ses convictions dans « Le Petit Broulis illustré ». En 2011, il détaille la fiscalité à travers un livre d’anecdotes intitulé L’impôt heureux .

 

Fragile pouvoir

 

 Il récidive. Après avoir raconté la fiscalité dans L’impôt heureux , Pascal Broulis a terminé un nouveau livre d’anecdotes, consacré au pouvoir démocratique. Publié aux Editions Mon Village (Sainte-Croix / Suisse), pimenté des malicieuses illustrations de Joël Freymond, Fragile Pouvoir  rassemble, en 13 chapitres colorés, 262 petites histoires glanées sur les cinq continents (et même six !) L’ouvrage dit les subtils équilibres de la démocratie et rappelle que sa vitalité dépend de l’engagement de toutes les citoyennes et de tous les citoyens. Préfacé par Claude Nicollier, le seul voyageur suisse de l’espace, Fragile pouvoir  tient le pari d’expliquer les institutions par des exemples concrets, sans théories ni juridisme. Les frontières, les lois, les votes, la symbolique des drapeaux, les nouveaux défis des réseaux virtuels ou le retour du religieux sont abordés sans détour… mais non sans humour. Le ton séduit, le fond aussi. Avec sérénité, simplicité et bon sens Pascal Broulis rappelle les règles démocratiques, appelle à leur respect. L’auteur s’exprime en connaisseur passionné. Engagé en politique dès l’adolescence, élu en 2002 au Gouvernement vaudois, il dirige le Département des finances et des relations extérieures et s’occupe des constructions de l’Etat. Réélu deux fois, il a été le premier à présider le Conseil d’Etat durant cinq ans (2007-2012). Fédéraliste convaincu, il a aussi présidé (2010 à 2013) la Conférence des 26 gouvernements des cantons suisses. Et les racines antiques de la démocratie n’ont pas de secret pour lui. Fragile pouvoir est une contribution originale au débat démocratique, au dialogue civique entre les générations. C’est un livre qui pousse à gagner l’agora, à débattre sur la place publique, à rencontrer les gens et les idées.