Pierre-Alain Tâche

Pierre-Alain Tâche est né en 1940, à Lausanne, où il a toujours vécu. Juriste de formation, il a pratiqué le barreau avant d’entrer dans la magistrature judiciaire. Ayant résigné sa charge, il se consacre désormais à l’écriture. Sa bibliographie est forte d'une trentaine de recueils de poésie parus, pour l’essentiel, aux Éditions Empreintes et à La Dogana, où son dernier recueil, Fresque avec ange, est sorti en automne 2012. Aux Éditions Zoé, il est également l’auteur de deux proses, L’Air des hautbois et L’Idée contre l’image (qui date du printemps 2013). Traduit en plusieurs langues, il est présent dans diverses anthologies bilingues.

Son œuvre a été consacrée par de nombreux prix tant en Suisse (le prix Schiller lui a été décerné à deux reprises) qu'à l'étranger. La voie verte lui a valu, en 2010, le Prix Roger Kowalski (Grand prix de poésie de la Ville de Lyon). Pierre-Alain Tâche a collaboré, pendant près de vingt ans, à la rédaction de La Revue de Belles-Lettres, où il a publié l’essentiel de ses textes critiques. On a aussi pu le lire dans de nombreuses autres revues (notamment dans la NRF de Jacques Réda).

Le discours est entré dans l’art comme un ver dans le fruit. Tel est le constat de L’Idée contre l’image. Passionné d’art, l’auteur parcourt l’Europe, depuis toujours, pour suivre les expositions, notamment en matière d’art contemporain. Le regard qu’il porte sur ce qu’il voit reste celui d’un amateur – et il tient à ce statut, souhaitant rester capable de comprendre l’œuvre en tant que ce qu’il est: un dilettante. Or, de plus en plus souvent, il se trouve confronté à des œuvres dont il faut avoir lu l’argumentaire pour espérer les voir vraiment et, peut-être, les comprendre. Leur part visible, alors, étouffe sous le texte, n’arrive plus à exister seule, échoue à donner un sens par elle-même.

(Photo © Yvonne Boehler)