Pierre Fankhauser

De retour en Suisse après sept ans passés à écrire et traduire des romans à Buenos Aires en Argentine, Pierre Fankhauser est l’auteur de plusieurs nouvelles publiées dans des revues et des recueils collectifs. Sirius est son premier roman.

Une jeune danseuse questionne à travers ses œuvres le départ de son corps aux mouvements mangés par la maladie. Bousculé par ses pièces crues et sans concessions, un critique apprend le langage de la chorégraphe et se met à deviner des secrets glissés entre ses gestes. Au milieu d’une clairière de montagne, on découvre seize corps arrangés en cercle, calcinés.

Dans ce roman construit comme une chorégraphie, les temps et les lieux semblent se mélanger. Peu à peu, des séries parallèles apparaissent en suivant des règles dont on devine la précision sans pouvoir pour autant les formuler, des règles qui deviennent progressivement familières. Les corps se croisent, dialoguent, s’évitent, font naître une spirale implacable qui se resserre de chapitre en chapitre jusqu’au final crépusculaire.

(Photo © Anne Bichsel)