Pierre Péju

Pierre Péju, origine lyonnaise, famille de libraires, études de philosophie à la Sorbonne, Mai 68, collabore dès 1971 à divers journaux et revues, enseigne la philo durant douze ans dans des lycées parisiens, avant de venir vivre au Chevalon, près de Voreppe. Il est actuellement professeur au lycée international Stendhal, à Grenoble, et directeur de programme au Collège international de Philosophie à Paris.

Il est l’auteur de récits, contes et nouvelles (comme Premiers personnages du singulier), d’un long roman de voyage (La Part du sphinx), écrit à la suite d’un "voyage en Orient" (rendu possible par une bourse de création littéraire du CNL). Mais il est surtout l’auteur de textes littéraires dans lesquels le travail d’écriture consiste à tresser notes autobiographiques et pensées rapides (comme Vitesses pour traverser les jours ou La Vie courante qui a obtenu en 1996 le prix Autres de Rhône-Alpes). L'état du ciel, son dernier roman, est paru chez Gallimard en 2013.

Au ciel tout va mal, Dieu se détourne de sa création. Les Anges sont livrés à eux-mêmes. Seul Raphaël, sans mission ni message, médite encore un modeste miracle. Depuis son balcon il se penche au-dessus du monde. Le ciel s'ouvre. Le hasard fait – mais est-ce le hasard? – que là-bas, tout en bas, dans une maison construite à flanc de montagne, surplombant un lac dont les reflets font paraître le ciel plus beau, il aperçoit une femme endormie.

(Photo © Hélie – Gallimard)