Robert Hossein

Robert Hossein est né le 30 décembre 1927 à Paris. Fils  du compositeur André Hossein, il sera tour à tour acteur, metteur en scène, réalisateur, scénariste, dialoguiste et auteur. Il obtient son premier succès  au théâtre à 19 ans , avec un rôle dans la pièce Les voyou. Puis au cinéma, en 1948 dans le diable boiteux de Sacha Guitry. Puis sa carrière s'accélère. Le voilà  en 1964, en héros romantique  dans Angélique Marquise des Anges. Il  réalise ensuite  en 1965 Le Vampire de Düsseldorf, son film le plus abouti, selon ses dires. Il multiplie  ensuite ses apparitions comme acteur, notamment dans Le Casse d'Henri Verneuil. En 1975, il joue avec Johnny Hallyday dans Point de chute qu'il réalise. En 1981, il fait un retour remarqué dans Les Uns et les Autres de Claude Lelouch et dirige une version monumentale du roman de Victor Hugo Les Misérables.
En 1986, il se met en scène avec sa femme Candice Patou dans le Caviar rouge, adaptation par son ami et complice des débuts, Frederic Dard, de sa propre oeuvre. En 2009, on a pu le voir aux côtés de Jean-Paul Belmondo dans le film Un homme et son chien réalisé par Francis Huster. En 2013, De Gaulle en Grand, création de la saison 2 du spectacle de Christophe Marlard et  celui de l'année suivante Napoléon, bicentenaire de la bataille de Rheims.
Robert Hossein est l'auteur de divers romans et biographies,  dont avec Frederic Dard Le sang est plus épais que l'eau en 1962 (Fleuve noir) et  Le Caviar rouge en 1985 (Fleuve noir), La Nostalge en 2001 (Michel Lafon), Robert Hossein est son nom en 2008 (Didier Carpentier) qu'il dédicacera à Morges.