Sandrine Collette

Sandrine Collette est née en 1970. Elle partage son temps entre l’écriture et ses chevaux dans le Morvan. Elle est l’auteur de Des nœuds d acier, Grand Prix de Littérature policière 2013 et best-seller dès sa sortie, Un vent de cendres, Six fourmis blanches, Il reste la poussière, couronné par le prix Landerneau 2016, Les Larmes noires sur la terre et Juste après la vague.

 

Animal (Denoël)

Quand elle chasse, Lior semble animée d'une sorte de sauvagerie bizarre, comme envoûtée... D’où lui vient cette pulsion animale ?

Dans l’obscurité dense de la forêt népalaise, alors qu’elle cherche de quoi se nourrir avant que les bêtes sauvages ne prennent possession de la nuit, Mara découvre un petit garçon de trois ou quatre ans attaché à un arbre. La jeune femme a entendu parler de ces enfants abandonnés dont personne ne veut. Il y en a trop. Ils traînent dans les villages, chapardent ici et là, exaspèrent les habitants. Elle sait qu’elle ne devrait pas s’en mêler, la vie est déjà assez dure comme ça, pour survivre ici il faut se faire discret. Pourtant, elle détache le garçon et l’emmène. Le lendemain, à la même place, une petite fille se débat furieusement dans ses liens. Mara la délivre elle aussi, mais cette fois elle fuit avec les deux enfants, vers la grande ville où ils pourront se cacher, se noyer dans la foule immense des bidonvilles. Vingt ans après, dans une autre forêt, au milieu des volcans du Kamtchatka, débarque un groupe de six chasseurs. Parmi eux, Lior, une Française. Comment une jeune femme aussi belle, aussi brillante, peut-elle être aussi exaltée par la chasse, voilà un mystère que son mari, qui l’adore, n’a jamais résolu. Quand elle chasse, le regard sauvage de Lior tourne à l’étrange, animé par une sorte de sauvagerie, son pas devient souple, sa voix vibrante. Dans ces grandes traques, elle semble partie prenante de la nature, douée d’un flair affûté, dangereuse. Elle a quelque chose d’animal.
Cette fois, guidés par un vieil homme à la parole rare, Lior et les autres sont lancés sur les traces d’un ours. Un ours qui les a repérés, bien sûr, depuis leurs premiers pas sur le versant de la montagne. Et qui va entraîner Lior bien au-delà de ses limites, la forçant à affronter enfin la vérité sur elle-même.

 

(Photo © JM Jaclot)