Serge Filippini

Né à Pontarlier, Serge Filippini vit et travaille à Paris. Ecrivain, traducteur et scénariste, il est l'auteur d'une dizaine de romans, parmi lesquels L'Homme incendié (Editions Phébus), traduit en cinq langues, qui met en scène le célèbre hérétique et visionnaire Giordano Bruno, mort à Rome, sur un bûcher de l'Inquisition, le 17 février 1600. Rimbaldo est paru à La Table ronde en 2014.

Aden, août 1880. Le gérant du Grand Hôtel de l’Univers, Jules Suel, a décidé de s’offrir un cliché publicitaire. Le voici, fébrile, en costume à carreaux, résolu à prendre la pose au milieu de ses fidèles clients et amis. Tous se prêtent à son jeu, dans la chaleur accablante et la poussière d’Abyssinie. Seul le contremaître de Bardey, un être taciturne vêtu de blanc, se fait prier – et ce personnage n’est autre qu’Arthur Rimbaud.

Inspiré par la célèbre photo retrouvée par hasard en 2010, Serge Filippini imagine les deux heures qui mènent à la prise du cliché. Il fait s’entrecroiser les vies des sept personnages appelés à figurer sur le portrait de groupe, six hommes et une femme, commerçants ou explorateurs, dont il décrit les rêves, fantasmes, cauchemars et obsessions. Que font-ils à Aden ? Qu’attendent-ils de la vie, de l’avenir et d’eux-mêmes, en cette après-midi particulière ? Pourquoi l’explorateur Lucereau en veut-il à ce point à Rimbaud ? Pourquoi le sinistre Jules Suel, au contraire, l’aime-t-il tellement ? Et quel lien unit Émilie à celui qu’elle a secrètement baptisé « Rimbaldo » ?

(Photo © Mathias Filippini)