Silvia Härri

Silvia Härri vit à Genève. Elle partage son temps entre l’enseignement et l’écriture. Elle a publié plusieurs recueils de poésie,des nouvelles et un album pour la jeunesse. Après Loin de soi (2013 ; Prix Georges-Nicole 2013) et Nouaison (2015 ; Prix des Alpes et du Jura 2016), Je suis mort un soir d’été (2016 ; Prix du Public de la RTS 2017 ; Prix des Lecteurs de la Ville de Lausanne 2017 ; Prix Lettres frontière 2017) était son troisième ouvrage chez Bernard Campiche Éditeur.

 

Journal de l'oubli (Bernard Campiche Éditeur)

Ludmilla Salomon, une écrivaine en mal de mots, partage son quotidien avec Gaëlle, sa petite-fille de vingt-trois ans. Tandis que la plus jeune se débat avec un master consacré à une méduse que l’on dit « immortelle », la femme de lettres confie son trouble à son journal intime. Ce que Gaëlle y découvre, un jour qu’elle le lit à l’insu de sa grand-mère, entraînera les deux femmes à Noirmoutier, dans le sillage des souvenirs enfouis. À travers la trajectoire de ses personnages, Journal de l’oubli évoque l’errance, qu’elle soit littéraire, géographique ou mémorielle, et touche, entre autres, à la question du langage et de ses limites.

 

(Photo © Philippe Pache)