Silvia Ricci Lempen

Présence durant les éditions :

201320192023

Silvia Ricci Lempen, née en 1951 à Rome et vivant à Lausanne, est une écrivaine italo-suisse élevée dans la culture française. Elle est bilingue et écrit dans les deux langues. Docteure en philosophie, journaliste, féministe engagée, elle se consacre désormais entièrement à la création littéraire. Elle a publié en 2019 deux versions originales d’un même roman : I sogni di Anna (Vita Activa), qui a obtenu en 2021 un Premio Svizzero di Letteratura, et Les Rêves d’Anna (en bas), lauréat du Prix Alice Rivaz 2021.

Le parcours littéraire de Silvia Ricci Lempen a commencé par l’écriture et la publication, en français, d’un roman autobiographique consacré à son père, Un Homme tragique  (L’Aire, 1991, Prix Michel-Dentan), qui a été par la suite traduit en italien. Ses autres romans en français sont Le Sentier des Éléphants (L’Aire, 1996, Prix Schiller), Avant (L’Aire, 2000, Prix Paul-Budry), Une Croisière sur le lac Nasser, L’Aire, (2012) et Ne neige-t-il pas aussi blanc chaque hiver ? (en bas, 2013). Elle a aussi publié un essai sur le féminisme avec Martine Chaponnière Tu vois le genre? Débats féministes contemporains (en bas, 2012).

 

Cara Clarissa, (Édition d’En Bas)

« C’était il y a tellement d’années, mais pendant tout ce temps il ne s’est rien passé, seulement le doux et implacable dévidement de la vie. »

Est-ce que c’est un signe ? Un matin d’été pareil à tous les autres Giulia aperçoit un moineau mort dans la piscine de sa villa cossue de Zollikon. Un signe de quoi ? Aucun malheur ne la menace, son mari la porte toujours comme un diamant à son doigt, ses fils volent de leurs propres ailes vers la réussite et au jardin ses rosiers moirés scintillent au soleil. Mais c’est le passé qui la rattrape quelques heures plus tard, sous la forme du prénom écrit sur le badge de la jeune stagiaire qu’elle croise en allant déjeuner dans un hôtel élégant de Zurich. C’était il y a quarante ans, pendant l’année scolaire 1966-1967, quand elle prenait des cours de théâtre au lycée français de Rome et avait peut-être encore une chance de ne pas laisser filer sa vie comme une balle en caoutchouc sur un toboggan. Qu’est devenue Clarissa, l’ardente jeune fille tragique qui ambitionnait de faire une carrière d’actrice ? Qu’est devenu Karol, l’élève surdoué polonais, beau comme un prince ? Avec Fiammetta et Daniel, ils étaient les quatre protagonistes des aventures déchirantes de l’adolescence, auxquelles Giulia, cinquième roue du char, se limitait à assister. Cara Clarissa, écrit-elle sur une feuille, mais la lettre n’avance pas, aucune phrase ne sonne juste, et d’ailleurs Clarissa existe-t-elle encore quelque part dans le monde ? La lettre pourrait bien finir par partir.

 

Traduit de l'italien par Véronique Volpato.

( Photo © Martina Marratzu )

 

Les plages horaires indiquées en regard des noms des autrices et des auteurs sont données à titre indicatif au public. Les éventuelles pauses et absences seront signifiées directement aux places de dédicaces. Merci par avance de votre compréhension.

Programme de l'auteur·trice