Sophie Divry

Sophie Divry est née en 1979 à Montpellier. Elle vit actuellement à Lyon. Quand le diable sortit de la salle de bain est son quatrième roman. Son premier roman, La cote 400, publié aux Allusifs, a paru en poche en 2013 chez 10/18. Très remarqué par la critique et le public, La Condition pavillonnaire (Notabilia/Noir sur Blanc, 2014) a été finaliste pour le prix du Monde et a reçu la mention spéciale du prix Wepler 2014.

 

Quand le diable sortit de la salle de bains
Le roman se déroule à Lyon ; il raconte en trois chapitres et à la première personne l’histoire d’une trentenaire, Sophie, chômeuse en fin de droits, souvent affamée, soucieuse d’écrire son livre et qui, sans crier gare, ne laisse aucun répit à son lecteur. Tout l’intérêt des péripéties hilarantes de Sophie porte bien davantage sur la façon dont l’auteur les racontent que sur les aventures elles-mêmes.
Nous embarquons avec fracas et drôlerie dans les turpitudes d’une jeune femme qui subit son isolement de par sa condition d’ascète forcée. Forcée par elle ou par le destin, c’est la sempiternelle question philosophique que soulève également ce roman : la place de l’homme au chômage dans notre société. Tour à tour caustique et désopilante, l’auteure se livre à une critique décapante du besoin de l’individu de se fondre et se valoriser dans la société, la famille et le travail – les trois piliers indispensables de l’embourgeoisement auquel tous finalement aspirent.

(photo © Brigitte Bouchard)