Stéphanie Lugon

Présence durant l'édition :

2022

Suite à des études en histoire de l’art et littérature anglaise aux Universités de Lausanne et de Zurich, Stéphanie Lugon (*1985) obtient en 2011 un Master en muséologie à l’Institut Courtauld à Londres. Elle est également au bénéfice d’un CAS en dramaturgie (Unil – Manufacture). Conservatrice de musée, elle envisage l’écriture comme un moyen de ranger le monde, comme une offrande et comme une consolation.

 

Jeune femme dans un intérieur lausannois (Art et fiction)

Préoccupée par la Jeune fille dans un intérieur pompéien du peintre Charles Gleyre, Stéphanie Lugon, historienne de l’art, tente de comprendre ce qui constitue l’effet obnubilant du tableau. Bon ok, ses fesses sont splendides. Mais est-ce suffisant pour expliquer son pouvoir d’attraction ? Pourquoi ce nu ne la laisse-t-elle pas tranquille ? Qu’est-ce qui s’y joue qui la tourmente ? Se prenant comme propre objet d’étude, l’auteure sonde les profondeurs pour trouver les feux allumés par l’œuvre. Elle creuse les couches historiques, se fraie un chemin dans une constellation d’images, retrace l’itinéraire intérieur qui la lie au tableau. En cherchant à débusquer ce qui forme et précède son regard, Stéphanie Lugon se détache progressivement de sa discipline cérébrale et laisse affleurer les bruissements de son corps et de ses émotions. Elle convoque son expérience intime pour en faire un outil d’analyse et donner à percevoir la puissance de la peinture.

 

(Photo © Mathilda Olmi)