Sylvie Germain

Depuis trente ans Sylvie Germain construit une œuvre singulière imposante et cohérente. Couronnée de nombreux prix littéraires : Prix Femina en 1989 pour Jours de colère, Grand Prix Jean Giono en 1998 pour Tobie des Marais, Prix Goncourt des lycéens en 2005 pour Magnus, Prix Jean Monnet de littérature européenne en 2012 et Grand Prix SGDL de littérature 2012 pour l’ensemble de son œuvre, elle a publié aux éditions Albin Michel Magnus (2005), L’inaperçu (2008), Hors champ (2009), Le monde sans vous (2011), Rendez-vous nomades (2012), Petites scènes capitales (2013) et A la table des hommes (2015).

 

Le vent reprend ses tours (Albin Michel)

C’est un avis de recherche collé sous un abribus qui fait replonger Nathan au cœur de sa jeunesse. Le vieil homme qui a disparu s’appelait Gavril et il a enchanté son enfance, lui ouvrant les portes de la poésie, du rêve et de la joie alors qu’il menait une vie triste et morose auprès d’une mère qui ne l’aimait pas.

Nathan décide alors d’enquêter sur l’ami prodigieux, dont il ne savait pas qu’il était roumain et qu’il avait été emprisonné dans les goulags de l’après-guerre, et il dénouera au fil de son enquête les secrets bien gardés de son histoire familiale.

 

(Photo © Bruno Levy)