Thierry Bourcy

Thierry Bourcy est scénariste pour la télévision et le cinéma. La mort du Rochambeau est une nouvelle aventure de Célestin Louise, héros de La Cote 512 (prix Grand Témoin de la France mutualiste - Jury Junior 2008), de L’Arme secrète de Louis Renault, du Château d’Amberville, des Traîtres, du Gendarme scalpé et du Crime de l’Albatros, parus chez Nouveau Monde éditions, tout comme Les ombres du Rochambeau (2014).

À l’issue de sa dernière enquête, Célestin Louise embarque à bord du Rochambeau, un paquebot qui le conduit vers une nouvelle vie, loin de la France, loin de la police dont il a démissionné. Après deux jours de traversée, un cadavre est découvert dans sa cabine. Il s’agit de Fernando Barbosa, un journaliste portugais qui semblait en délicatesse avec son pays. Le capitaine du navire, demande à Célestin de s’occuper de l’enquête. Célestin est amené à faire équipe avec un des cuisiniers du bord, Antoine Moulin, un ancien poilu.

Célestin découvre que Barbosa, qui écrivait dans un grand quotidien de Lisbonne, avait fait de longs articles sur l’apparition de Fatima, en 1917, mettant en doute la réalité d’un miracle ou d’une apparition divine. Menacé par des groupes extrémistes catholiques, il avait dû s’enfuir. Serait-ce un crime intégriste ? Peu à peu, une autre piste se fait jour. Barbosa s’intéressait de près à l’un des passagers. S’agit-il du Cardinal Vorne, en voyage épiscopal à destination du Canada ? Du général Édouard des Hornois, responsable d’avoir envoyé à la mort des milliers d’hommes pendant la guerre ? Du dramaturge russe Leonid Blaskov, exilé depuis la révolution et qui ne parle que de Russie éternelle et de massacre des Rouges ? À moins que cette affaire ait à voir avec les services secrets américains… ?