Thierry Gillyboeuf

Thierry Gillyboeuf est le fils d’une institutrice et d’un général, les hasards de la vie ont fait que cet entomologiste de formation ait embrassé les deux carrières parentales. D’abord enseignant en pays mauriacien, il est entré dans une administration militaire.

Pour s’évader de la grisaille kaki, il se fait passeur, au sens larbaldien du terme. Il est le traducteur de nombreux écrivains et poètes anglais, américains et italiens (Pico Iyer, E. E. Cummings, Marianne Moore, William Carlos Williams, Salvatore Quasimodo, Italo Svevo, Leonardo Sinisgalli, Rudyard Kipling, Henry David Thoreau, Eugenio De Signoribus, Fabiano Alborghetti, etc.). Il a traduit, notamment, de Fabiano Alborghetti, Registro dei fragili. 43 canti/Registre des faibles. 43 chants (d'en bas/CTL/SPS, 2012) et de Henry David Thoreau, Journal – Volume I, 1837-1840 (Finitude, 2012).

Programme de l'auteur