Tito Moccia

Présence durant l'édition :

2021

Tito Moccia nait en 1976 à Locarno. Fasciné par la mer dès l’enfance, il décide de la regarder de très près et obtient un Master en biologie à l’Université de Neuchâtel en 2001, après une année passée à Sète étudier des crustacés parasites. En manque de créativité il s’installe à Genève où, entre un atelier, un peu de gravure et pas mal de sculpture, il travaille au Musée d’art moderne et contemporain (MAMCO) et parfois aussi à celui du Léman à Nyon. Depuis 2008 il est journaliste à l’agence Keystone-ATS. Il vit avec sa femme et ses deux enfants entre Berne et le Tessin. Il dessine depuis toujours.

 

Astor (Antipodes)

Un monsieur barbu, achète un coquillage dans un cabinet de merveilles. En le portant à l’oreille il entend quelque chose, comme un appel. Aux commandes de son sous-marin, il décide de partir en voyage au travers des océans, de l’Arctique à l’Antarctique, explore les abysses et les tropiques. Dans cette aventure, il croise des organismes de tout genre, thons et cachalots, homards et éponges géantes, jusqu’aux méduses et au mystérieux roi des harengs. Il échappe même de justesse à un calmar géant et à un monstre marin surgi du Moyen Âge ! Épaves habitées, futs de déchets, navires et fantômes se dessinent sur sa route jusque vers un bas-fond de Méditerranée , où il découvre enfin les restes d’un colosse, peut-être une ancienne statue de Poséidon ? Il rentre dans sa bouche, descend ce qui semble être un tube digestif et rejoint un grand coquillage où dort une sirène, qui lui offre une petite boîte. C’est ce qu’il cherchait. Sortant de l’eau, il retrouve sa maison, ouvre la boîte et à l’intérieur y découvre la « mer sous-marine ».