Yasmine Char

Prix littéraires:

Pour La main de Dieu (2008):

  • «Roman des Romands»
  • Prix du Premier Roman du Touquet Paris Plage
  • Prix Landerneau
  • Prix Alain-Fournier
  • Coups de cœur Lettres frontière 2009
  • Prix culturel vaudois 2010 (littérature)

Biographie:

Née d’un père libanais et d’une mère française, Yasmine Char a vécu au Liban jusqu’à ses 25 ans. Après l’obtention d’une licence en lettres, elle quitte son pays pour l’étranger où elle travaille dans l’humanitaire. La trentaine venue, elle s’installe en Suisse et obtient un diplôme en gestion culturelle à l’Université de Lausanne. Elle travaille au Théâtre de l’Octogone à Pully en qualité d’administratrice avant d’en reprendre la direction en janvier 2010.

Yasmine Char commence par écrire deux pièces de théâtre : Les grandes gueules et Souviens-toi de m’oublier, huis clos évoquant l’histoire de Mona, brillante journaliste idolâtrée par son époux qui, se sachant atteinte par un mal incurable, choisit de disparaître dans la dignité plutôt que d’affronter la dégradation. Cette pièce a été créée à Paris en 2001 au Studio des Champs-Elysée avec Caroline Tresca dans le rôle principal.

En 2004, Yasmine Char publie un recueil de nouvelles érotiques aux éditions Favre et La main de Dieu chez Gallimard en 2008. Avec ce dernier roman elle est lauréate du premier «Roman des Romands» (attribué par des élèves de différents gymnases de villes romandes), du Prix du Premier Roman du Touquet Paris Plage, du Prix Landerneau, du Prix Alain-Fournier. Elle est également lauréate des Coups de cœur Lettres frontière 2009 et reçoit en 2010, le prix culturel vaudois (littérature).
Son dernier ouvrage Le palais des autres jours a paru en février 2012.