Yvan Bourquin

Yvan Bourquin a assumé durant plusieurs années des tâches pastorales, puis s’est consacré à l’enseignement, avant d’avoir la responsabilité des collections de théologie et de sciences des religions à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne. Il a fait des recherches approfondies en Nouveau Testament. Sa thèse, parue en 2005, s’intitule Marc, une théologie de la fragilité. Obscure clarté d’une narration. Il a en outre collaboré avec Daniel Marguerat pour un ouvrage d’initiation à l’analyse narrative: Pour lire les récits bibliques (4e éd. en 2009). Actuellement, il anime des cultes et des partages bibliques, soucieux de diffuser largement un type de lecture qui l’a enrichi personnellement. Il vient de publier : Quel Dieu pour tant de souffrance ? Lettre aux blessés de la vie (Cabédita, 2013).

La souffrance: destinée ? Tentation ? Châtiment ? Ce livre nous invite à découvrir comment Dieu lui-même assume la souffrance; cette relecture du récit de la Passion chez Marc et Matthieu, avec l’esseulement de Jésus et ses prières inexaucées, ainsi que le dernier cri du crucifié, constituent un véritable choc pour ceux qui sont habitués à une vision plus douce, atténuée, lénifiante. Plus encore. Dieu accompagne l’être souffrant sur son chemin, comme en témoigne un récit bouleversant de la Bible hébraïque, où l’on voit un homme de Dieu plonger tout à coup dans une dépression profonde. En élargissant la perspective, l’auteur propose de considérer comment les récits bibliques agissent sur leurs lecteurs, et de quelle manière ils accompagnent réellement, concrètement, les «blessés de la vie» que nous sommes tous.