Concert du lauréat du Prix artistique de la Banque Raiffeisen Morges Venoge

Remise du Prix artistique de la Banque Raiffeisen Morges Venoge d’une valeur de CHF 2’000.- à l’artiste ayant assuré le meilleur concert de l’été 2020 à La Coquette.

Puis concert du lauréat !

Sim’s – rap

En quatre albums, Sim’s s’est construit une identité forte dans le paysage musical suisse, réunissant autour de lui cinq musiciens expérimentés, le «rap» de Sim’s ne trouve pas sa place dans une catégorie, un classement. Un rap original, loin des clichés bling-bling. S’engageant dans des causes diverses comme la violence conjugale dans le projet «Jamais Deux», exaltant sa colère face aux initiatives populaires de l’UDC dans «Qu‘ils m’entendent» ou plus récemment en signant sa première pièce de Théâtre «Mieux Demain», Sim’s s’amuse avec les mots, avec les frontières.

« El-Mizan – maghrock »

Dans le jargon des musiciens nord-africains, El Mizan signifie « lʹéquilibre », mais aussi « le groove » ! Et du groove il y en a dans ce quatuor mêlant musiques traditionnelles nord-africaines et musiques actuelles, jusqu’au rock déchaîné, chantés en darija, le dialecte maghrébin. Le mandoliste algérien Anouar Kaddour Chérif est entouré du guitariste Romain Luder, du multi-instrumentiste Sami Grar, du percussionniste Romain Magnenat et du clarinettiste Damien Converset.

« Meimuna » – chanson

Meimuna, c’est le nom d’une espèce de cigale, mais aussi le projet musical d’une jeune autrice, compositrice et interprète valaisanne, Cyrielle Formaz, et du guitariste Erik Bonerfält. Une voix douce, mélodieuse et enivrante.

Meimuna

Cyrielle Formaz promène dans ses bagages une guitare, qu’elle caresse depuis bientôt quinze ans, quelques crayons et pinceaux ainsi qu’un grand carnet auquel elle confie ses rêveries illustrées et ses projets de chansons. Aujourd’hui, avec son projet MEIMUNA, elle vous emmène dans un univers où la musicalité de la langue française se faufile délicatement entre les cordes de son instrument, et où sa voix à la fois authentique et atypique transporte d’étincelantes mélodies.

Sirop d’la Rue

«Mon solo, voix / guitare , présente des chansons du siècle dernier que les gens ne connaissent pas forcément ce sont des textes que j'ai choisi pour leur beauté, leur force et pour l'écho, le message qu'ils font passer à notre présent, c'est un concert interprété, une forme vivante autour de l'émotion et de la sincérité.» Stéphanie

«Sur un air de Ramuz…» Soirée musicale et festive pour les 40 ans de la Bibliothèque Sonore Romande

Mélodies et textes du grand Charles Ferdinand, compositions d’Igor Stravinsky, Ernest Ansermet et Jean Binet. Quatre intermèdes musicaux de 10 minutes environ, interprété par Sergio Belluz (voix) et Ioana Primus (piano).

Jouer et dire la musique

La pianiste coréenne H. J. Lim et la soprano romande Brigitte Hool ont noué une amitié musicale et offrent au Livre sur les Quais l’occasion unique de les entendre parler de musique et de littérature.
La première publie Le son du silence, récit poignant mais plein d’humour de l’invraisemblable parcours de la combattante qui a permis à l’enfant de douze ans d’étudier en France et de devenir la virtuose internationale reconnue aujourd’hui.
La seconde, qui a mené de front des études de Lettres avec sa formation musicale, publie un livre au titre explicite : Puccini l'aimait. Loin de la biographie déguisée, ce premier roman entraîne le lecteur dans l’univers du musicien… et de la soprano.
Les deux artistes parsèmeront la conversation à propos de leurs livres de pièces pour piano et d’airs en accord avec les émotions du moment et les évocations littéraires.

Rencontre autour de Mozart

Eric-Emmanuel Schmitt, dont on sait l’amour pour la musique en général et Mozart en particulier, parlera de Wolfgang-Amadeus, en dialogue avec Pascal Schouwey. Au fil de la conversation, les virtuoses et amies H.J. Lim, pianiste, et Brigitte Hool, soprano, interpréteront mouvements de sonates et grands airs pour illustrer son propos.