Edition 2013

Un lieu incontournable de la rentrée littéraire

La quatrième édition du Livre sur les quais a fermé ses portes sur un nouveau succès : plus de 40’000 visiteurs – malgré un dimanche pluvieux –, une fréquentation record des rencontres et des croisières, une formidable autant qu’inattendue progression des ventes d’au moins 20% : beaucoup parmi les plus de 300 auteurs invités se sont retrouvés au bord de la rupture de stock! Les élèves ont été plus nombreux encore à fréquenter la journée scolaire du vendredi: ils ont été 3700 à profiter des rencontres et des ateliers mis sur pied à leur intention.

Dans la foulée du spectacle donné par Jean-Pierre Coffe au théâtre de Beausobre, le salon a ouvert en fanfare avec les rencontres d’Amélie Nothomb, de Michel Onfray, de Colum McCann et d’Eric-Emmanuel Schmitt qui ont toutes affiché complet. Le vendredi est devenu un premier jour du salon à part entière avec une fréquentation nettement supérieure à celle du même jour de l’an passé: le pari de renforcer la programmation de cette première journée est donc réussi. Tatiana de Rosnay, notre Présidente, a comme à son habitude fait des étincelles! Toujours disponible et souriante, elle a trouvé le temps, en plus des nombreuses rencontres, interviews et séances de dédicaces, de tweeter heure par heure les anecdotes de la manifestation à ses très nombreux followers!

Notre volonté de travailler sur la programmation a payé. Les rencontres ont été fréquentées comme jamais: les croisières du samedi ont par exemple presque toutes affiché complet! Les différentes nouveautés ont connu un indéniable succès. La croisière littéraire au départ de Genève avec escale à Nyon a été bien fréquentée pour une première: elle a permis d’ouvrir encore un peu plus la manifestation sur l’arc lémanique. La formule de l’entretien intime en tête à tête inaugurée au Confessionnal a pour sa part su séduire les spectateurs installés confortablement dans les fauteuils de style: les auteurs se sont livrés avec franchise et simplicité à ce public privilégié. Les deux expériences vont évidemment être reconduites.

Les écrivains de la région Rhône-Alpes, invitée d’honneur du salon, ont renforcé les ponts avec la France voisine. Les auteurs venus à Morges grâce aux éditions Belfond, notre éditeur invité cette année, ont souvent fait salle comble à l’exemple de Colum McCann et de Douglas Kennedy. Les projections au cinéma Odéon précédées de rencontres avec les auteurs, Eric-Emmanuel Schmitt, John Boyne, Dominique de Rivaz, ont pour leur part affiché complet.

Les nombreuses activités pour les enfants et adolescents organisées sur les quais et le programme pour les écoles ont recueilli un grand succès: il fallait les voir, ces gymnasiens, monter sur la scène du Casino pour venir serrer la main d’Alain Mabanckou sur la musique de son Black Bazar! Les plus jeunes ont pour leur part été comblés grâce à leur rencontre avec Geronimo Stilton: des dizaines de familles ont arpenté les rues de Morges sur les traces de la fameuse souris née en Italie venue fêter ses dix ans au Livre sur les quais avec un grand concours.

Les débats politiques, s’ils ont été parfois un peu chauds, se sont déroulés dans la bonne humeur: les intervenants ont fait preuve de beaucoup d’humour. Le livre sur les quais devient aussi une plateforme d’échange d’idées autour et au-delà du livre.

Les différentes émissions radio enregistrées pour la plupart en direct sous notre tente des dédicaces ont attiré un public nombreux: nous avons pu compter cette année avec une couverture de presse encore plus belle que celle de l’an dernier, autant sur les pages que sur les ondes. Nous profitons donc de cette occasion pour remercier chaleureusement toutes celles et tous ceux parmi vous qui ont couvert l’événement!

La preuve avait été faite l’an dernier que la manifestation avait trouvé son public et atteint un rythme de croisière: nous avons choisi cette année de ne pas grandir pour privilégier et conserver le rapport convivial entre lecteurs et auteurs. Ces derniers ont été nombreux à souligner la gentillesse et la disponibilité des bénévoles et la chance de pouvoir signer leurs ouvrages pour la plupart face au lac! Le potentiel de la manifestation se voit désormais en Suisse et à l’étranger et ce festival devient indubitablement un rendez-vous qui compte, l’un de ceux où il faut être à la rentrée littéraire.